Marches et ballades de la Réunion

Marches et ballades de la Réunion

Le chemin des anglais - La Montagne - Grande Chaloupe

Le chemin des anglais est une ballade relativement facile à faire un dimanche. Elle comprend deux tronçons : le premier, le plus simple part du village de la Montagne (plus précisément du lieu-dit de Saint-Bernard) pour rejoindre la Grande Chaloupe, situé au milieu de la route du littoral ... Le second, un peu plus difficile et surtout plus long, rejoint la Grande Chaloupe et l'entrée de la commune de la Possession.

 

C'est un chemin pavé en pierres de taille sur de nombreux passages, et ce chemin constituait anciennement la seule voie d'accès entre l'ouest de l'île (l'ancienne capitale de la colonie Saint-Paul, la Possession et le Port) et le Nord (Saint-Denis). Aujourd'hui parcourue par des randonneurs et quelques milliers d'athlètes lors de la course du Grand Raid ainsi que lors de quelques autres courses de montage, ce chemin était autrefois emprunté par de riches colons dans des chaises à porteurs et surtout par des esclaves.

 

Son nom lui vient d'un épisode de la courte histoire de cette île, dans les années 1810, lors des escarmouches entre les soldats français et les soldats anglais. Les soldats anglais utilisèrent ce chemin pour contourner les canons français qui défendaient la rade de Saint-Denis ... Pendant quelques années, la Réunion devint possession anglaise. L'Est de l'île (la commune de Saint-André) porte également les séquelles de cette occupation, deux de ses lieux-dits s'appellent ainsi Cambuston (Camp Buston, du nom d'un général anglais) et Quartier Français, séparés par une rivière.

 

L'histoire de cette route est cependant plus ancienne. C'est la plus ancienne route de l'île, dont les travaux seront conduits de 1730 et 1732 et poursuivis après 1757 par l'ordonnateur Honoré de Crémont (d'où son nom de 'chemin Crémont' qui lui est également donné pour sa partie entre La Possession et la Grande Chaloupe).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_Crémont

 

Pour en revenir à cette marche, au départ du village de la Montagne, prendre en direction de Saint-Bernard. Avant d'arriver à Saint-Bernard (avant le cimetière et l'ancienne léproserie), il faut descendre un chemin betonné à un croisement (prendre à droite en venant de la Montagne). Chemin peu engageant, on passe devant une épicerie puis on descend jusqu'à une petite rivière. Prendre à droite au sortir du radier, puis de nouveau à droite un peu plus loin. On suit alors un sentier bétonné ombragé d'arbres. La route bétonnée passe près de plusieurs habitations, à flancs de falaise. Un parking au bout de la route vous permet de vous garer. Une barrière en bois bloque alors le passage, qu'il faut contourner.

 

 

La descente dure à peine un peu moins d'une demi-heure pour rejoindre la Grande-Chaloupe. Les derniers mètres de cette marche sont assez raides, constituaient de lacets serrés, les pierres de la chaussée étant souvent disjointes et désassemblées. Par contre, le sentier est large ; il pourrait laisser passer un 4x4 ... Toutefois de gros rochers tombés au milieu du sentier lui interdirait la descente ... Les vélos et véhicules y sont évidemment interdits ...

 

On débarque sur l'ancienne voie ferrée à la Grande Chaloupe, au milieu de nouveau de quelques habitations, à quelques mètres de la quatre-voies que l'on a surplombé tout au long de la descente. Encore quelques mètres et on retrouve un parking sous les arbres juste au bord de la quatre-voies.

 

On peut soit continuer cette marche vers la Possession (prochaine marche), soit revenir sur ses pas vers la Montagne. Une quarantaine de minutes sont nécessaires pour un marcheur moyen (je l'ai fait avec mon fils de sept ans, mais en une heure). De la montée au programme, beaucoup de montées, le premier quart d'heure étant relativement éprouvant avec la remontée des lacets de la Grande-Chaloupe (les lacets de l'autre remontée vers la Possession étant néanmoins plus difficiles). Le reste de la marche est relativement facile, presque tout en côte toutefois, pour revenir au parking.

 

 

La marche est relativement exposée au soleil ; aucun arbre n'abritant le randonneur jusqu'aux lacets descendant vers la Grande-Chaloupe. Et évidemment, prévoir de l'eau !



14/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour