Marches et ballades de la Réunion

Marches et ballades de la Réunion

Marches à l'hôtel Diana Déa Lodge

Le Diana Déa Lodge est un hôtel quatre étoiles situé dans les hauts de Saint-Anne, à 600 mètres d'altitude, dans l'est du département, en sein d'une propriété d'une centaine d'hectares. Deux sentiers de marche ont été tracés dans la propriété, l'un en dessous de l'hôtel, autour de l'habitat des cerfs qui vivent dans le domaine, le deuxième au dessus de l'hôtel, qui grimpe dans les hauteurs du domaine, pour finir dans une forêt primaire sombre et boueuse.

http://www.diana-dea-lodge.re/fr/index.php

 

L'accès du deuxième sentier est limité apparemment aux seuls clients de l'hôtel puisque des cadenas bloquent les accès au sentier par des hauts portails.

 

Pour atteindre l'hôtel, prendre le chemin de ceinture au-dessus de Saint-Benoît. Après le croisement descendant vers Sainte-Anne, tourner à droite et monter pendant plusieurs kilomètres sur une route étroite qui suit une ligne de transport en commun. L'accès au domaine lui-même impose de franchir un portail électrique (attention, il ne reste pas longtemps ouvert et ne semble pas possèder de détecteur infrarouge et peut se refermer sur un véhicule) et de suivre une piste non carossée mais sur lequel un véhicule normal passe sans problème (pour les clients qui le souhaitent, un 4x4 peut venir les chercher à un premier parking déjà difficile d'accès).

 

 

La deuxième marche située au dessus de l'hôtel fait une grande boucle (plutôt de forme carrée) suivant la bordure du domaine. Sa longueur doit osciller entre quatre et six kilomètres. Le début de la marche est en forte montée, au milieu d'une épaisse pelouse entre des massifs denses de goyaviers (en fleurs à cette époque). En juillet-août, ils doivent déborder de fruits. Au fur et à mesure de la montée (relativement pentue), une vue magnifique sur la côte est de l'île se dévoile peu à peu derrière les randonneurs, émergent d'entre les arbres. 

 

 

Après la montée, serrée, on suit une zone de plat longeant toujours les barrières de la propriété. Un deuxième portail délimite l'accès à une forêt dense, où des panneaux indiquent les noms vernaculaires de quelques espèces d'arbres (le premier portail se trouvait au début du sentier, juste au-dessus de l'hôtel). Il faut demander les codes des cadenas à l'accueil, et surtout éviter de les perdre au cours de la marche, sinon on se retrouverait bloqué.

 

 

 

Ce sentier au milieu d'une forêt fait également une petite boucle, et donne accès à un autre sentier, appartenant lui à l'ONF, qui monte encore plus profondément dans la forêt et la montagne, à flancs de remparts.

 

 

Il faut ensuite revenir sur ses pas pour reprendre la marche de l'hôtel, dans la forêt, puis après avoir rejoint le portail, reprendre la suite de la marche puis entamer la descente du retour vers l'hôtel. Souvenirs de quelques magnifiques fleurs ...

 



22/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour