Marches et ballades de la Réunion

Marches et ballades de la Réunion

Piton Sainte Rose - Marine Sainte Rose

Le long d'une partie du rivage de la côte Est de l'île de la Réunion, on trouve un chemin côtier à flanc de falaise, au milieu des vacoas, des filaos et toute une série d'autres types d'arbres et d'arbustes, bercé par les mugissements sourds des lames qui viennent se briser sur les rochers escarpés du rivage. Un sentier litoral part de l'Anse aux cascades, site touristique connu de l'île, situé à quelques kilomètres du lieu-dit Piton Sainte-Rose (en direction la commune de Saint-Philippe), et rejoint le port de pêche de Sainte-Rose, au lieu-dit la Marine de Sainte-Rose. Ces deux points sont distants d'une quinzaine de kilomètres environ. Le sentier littoral passe notamment par Piton Sainte-Rose, en dessous de l'église miraculée de la coulée de 1977 et par Port Ango (?).

 

Un peu d'histoire : en 1977, une coulée de lave descend du volcan (qui surplombe tout l'est et le sud de l'île) et traverse le village de Piton Sainte-Rose. Miracle, la coulée de lave contourne une église qui se situe sur son trajet, encerclant l'église qui porte depuis le nom de notre-dame-des-laves. Aujourd'hui encore, les restes de la coulée de lave refroidie l'entourent et témoignent de ce miracle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Notre-Dame-des-Laves

 

 

 

L'un des points d'accès à cette marche part donc de Piton Sainte-Rose. Descendre en direction de l'océan au niveau de l'église de Piton Sainte-Rose. La route traverse des champs de cannes. Au bout de quelques centaines de mètres, au premier croisement, prendre à droite. Quelques centaines de mètres et on arrive à la coulée de 1977 et à une zone de parking et de pique-nique. Descendre en direction de l'océan en empruntant un chemin de scorie de lave. Encore quelques centaines de mètres et on arrive au croisement de cette marche. D'un côté, on peut se diriger vers l'Anse des cascades, sur un parcours où les rochers de lave sont relativement acérés ... De l'autre, on peut se diriger vers la marine de Sainte-Rose, sentier que nous avons emprunté ce lundi 16 janvier 2011.

 

 

Le sentier commence en bord de plage, sur du sable noir (basalte) avec des éclats verts (olivine) délimité par des rochers de lave ... Puis il escalade rapidement les falaises pour serpenter en bord d'océan, au milieu d'une végétation tropicale typique de cette partie de l'île. De nombreuses parties du sentier se font ainsi sous les branches des vacoas dont les longues feuilles tapissent et masquent parfois le sol. La côte déchiquetée s'étale sous les yeux des randonneurs et le grondement sourd des vagues qui viennent ébranler les falaises les accompagne durant toute la ballade.

 

 

Il ne faut pas rêver, le randonneur ne trouvera aucun endroit où se baigner de cette marche agréable et facile, sans pratiquement de dénivellé. A noter deux passages de quelques mètres où une personne souffrant de vertige se fera quelques frayeurs. De même, une absence de marquage du sentier quelques centaines de mètres après le début de cette randonnée, lorsque le sentier quitte le bord de plage pour grimper dans la falaise ; les marques ayant été effacées par la mer.

 

Port Ango est atteint au bout d'une heure ; le sentier continuant vers la marine Sainte-Rose (un sentier part également vers l'intérieur des terres vraisemblablement vers la route nationale). Il faut près de deux heures de plus pour rejoindre Sainte-Rose. On quitte cette marche avec de grandioses images d'océan en furie plein les yeux. Parfois, on trouve de magnifiques espaces de pelouse en bord d'océan, sous les embruns des vagues, idéale pour pique-niquer ou se reposer quelques instants.

 



16/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour